Ile Rousse - Balagne Haute Corse

Région : ÎLE-ROUSSE

Située en Haute Corse sur l’extrémité Nord-ouest de l’île, dans la région de la Balagne, Île-Rousse était autrefois connue sous le nom d’ « Isola Rossa » jusqu’en 1848.
Celle-ci doit son nom à des roches rouges de porphyre ayant créé des îlots.

Le centre-ville est bordé par la plage de Marinella.

La ville d’Île-Rousse est composée d’un archipel d’îlots donnant l’illusion d’île dans l’île :
– Saletta, le 1er reliant par un pont l’archipel à la côte,
– E Trè Petra situé au centre, composé de 3 îlots reliant Saletta à Isula Grande,
– Ile de la Pietra, le plus grand îlot sur le site d’A Petra où est situé le phare du même nom. Celle-ci est reliée au port d’Ile Rousse,

– Isula Di U Brocciu en face de Funtanaccia et à l’est du phare,
– Isula Piana à côté d’Isula Di U Brocciu,
– Brocettu, le plus petit

QUELQUES CHIFFRES SUR ÎLE-ROUSSE

Population  : 3424 habitants (Insee 2014)
Territoire  : 2.5km²
Trafic de passagers dans le port : 407 145 passagers (2010)

TRANSPORT À ÎLE-ROUSSE 

Île-Rousse est également bien desservie par les transports et dispose :
– D’un port de commerce, le 3ème de Corse en terme de trafic de passagers et de marchandises, c’est d’ailleurs le seul de l’île autorisé à débarquer des matières dangereuses.
– D’un port de plaisance de 450 anneaux.
– D’une ligne ferroviaire reliant Calvi à Ponte Leccia exploitée par les chemins de fer corses.

HISTOIRE D’ÎLE-ROUSSE

Des fouilles archéologiques ont été réalisées sur l’île de la Pietra. Celles-ci ont permis la découverte de pierres de l’âge du néolithique.

La ville est très habitée durant l’antiquité, c’est même une petite ville prospère dépendant de la région de Tyr en Phénicie (actuel Liban + région de Syrie et de Palestine). Celle-ci est nommée Agila.

Au IVème siècle, elle est pillée par les phocéens, celle-ci devient romaine et est rebaptisée « Rubico Rocega » (roche rouge).

Par la suite, comme toutes les villes côtières de l’île, Ile Rousse est envahie par les barbares. Elle est donc totalement désertée par la population.

A partir du XVIIème siècle, des magasins appartenant à des habitants du village de Santa Reparata voient le jour afin d’approvisionner par voie maritime les villages côtiers de la région ainsi que ceux du Niebbo et une partie du Cap Corse.

Pascal Paoli décide en 1758 de construire un port afin de stopper le trafic de la région avec Gênes. Il occupe une partie du territoire de Monticello, on assiste donc à la naissance de la future ville d’Ile Rousse qui ne portera ce nom qu’à partir de 1825.

En 1765, il construit des fortifications autour du port, notamment l’édification de 2 grandes portes donnant accès aux villes d’Algajola et Santa Di Reparata.

PATRIMOINE CULTUREL D’ÎLE-ROUSSE

L’immaculée conception de Marie – Eglise paroissiale construite en 1892 dans le
centre-ville
Eglise Notre Dame de la Miséricorde – ancien couvent
Le phare de la Pietra ( XIX )
La place Paoli ( 1834 )
Le marché couvert ( 1844 )
Sculpture de la Baigneuse sur la place Paoli
La tour génoise sur l’île de la Pietra

SPÉCIFICITÉS DE LA RÉGION D’ÎLE-ROUSSE

Il y a plus de 10 ans, a été créée la route des Artisans de Balagne où vous pourrez admirer le savoir-faire d’antan de verriers, potiers, couteliers, bijoutiers, luthier, oléiculteurs, apiculteurs, vignerons…