Plaine orientale
ruelle du village de Carticasi - Castagniccia - haute-corse
Plaine orientale
village Punta di Casinca
Plaine orientale
village Loreto di Casinca

Aléria

Aléria fait partie de la micro-région de la Costa Serena

 

Située sur plaine orientale de l’île, la ville d’Aléria fait partie de la micro-région de la Costa Serena à 2,7km de la mer.
Elle est traversée par le fleuve du Tavignano, un des plus grands de l’île.

 

Le village est à équidistance entre Porto-Vecchio et Bastia et est relié à Corte par une belle route de montagne.
Le littoral de cette micro-région s’étend sur 12km et commence à l’embouchure de l’étang de Diane pour finir à l’étang d’Urbino.

Sa plaine favorise de nombreuses cultures : vignes, céréales, arbres fruitiers…
La région d’Aléria vous offre une diversité de paysages avec à la fois un massif montagneux et la mer à proximité.

 

Quelques chiffres sur Aléria


Population d’Aléria : 2007 habitants (INSEE 2007)
Superficie d’Aléria : 5833ha

Transport pour Aléria


Aléria ne dispose pas d’aéroport.
La commune est donc accessible depuis l’aéroport de Bastia ainsi que par les ports de commerce de Bastia et de Porto-Vecchio.
La commune est très accessible par la N198 traversant toute la côte est de Porto-Vecchio à Bastia et par la RN200 la reliant à Corte.

Histoire d’Aléria


Aléria est la Capitale de la Corse Antique.

En effet, celle-ci compte 8000 ans d’histoire !
La région d’Aléria a été occupée par l’homme dès le VIème millénaire avant JC.
Des pasteurs et d’agriculteurs vont évoluer du néolithique jusqu’à l’âge de fer.
Ils vont exploiter les richesses de la région notamment celles des étangs.

En 565 avant J.C., certains Phocéens expulsées par les Perses vont coloniser Aléria.
Cette colonie va favoriser le commerce sur l’île avec les différentes civilisations méditerranéennes.
Puis, les Etrusques ainsi que Carthage vont trouver un intérêt à la ville d’Aléria.
On voit donc dès 259 avant J.C une présence romaine sur l’île qui a bien compris la situation stratégique de la ville.
La ville ressemble donc peu à peu à une cité romaine : forum romain, prétoire, boutiques, thermes romains…. Elle restera pendant 7 siècles le centre de cette romanisation. Celle-ci a d’ailleurs laissé de nombreuses traces de son passé et Aléria deviendra capitale de la Corse antique.

La ville est cependant ruinée du Vème siècle par des vandales après la chute de Rome qui leurs transmettent d’ailleurs la Malaria….
Les côtes étant désormais infestées, il n’y aura plus de présence humaine dans la région pendant plusieurs siècles.

Durant le moyen âge, Aléria est sous la domination génoise malgré une lutte acharnée des Corses qui tentent de libérer l’île.

L’histoire de la ville aux temps moderne reste encore floue.
C’est en 1824 que la commune d’Aléria sera créée avec des territoires empruntés à Tallone, Zuani, Vivario et Muracciole. Son territoire connaîtra des modifications pendant l’époque contemporaine.

Patrimoine culturel et naturel d’Aléria


Site archéologique de la cité Antique d’Aléria
Musée archéologique d’Aléria
Fort de Matra ( XV )
Thermes romains de Santa Laurina
Ruines de la nécropole pré-romaine
Eglise Saint Marcel ( 1er millénaire )
Etang Del Sale ( site naturel protégé )
Etang de Diane ( où l’on y cultive les huitres )
Ruines de la Tour de Diana