Balagne Ile Rousse Calvi
ile rousse balagne haute-corse
Balagne Ile Rousse Calvi
la cote balanine haute-corse
Balagne Ile Rousse Calvi
plage de la balagne haute-corse
Balagne Ile Rousse Calvi
port de calvi haute-corse
Balagne Ile Rousse Calvi
village de aregno balagne

 

Calvi

2ème ville de Corse la plus touristique

 

 

 

Située en Haute-Corse sur l’extrémité Nord-ouest de l’île, dans la région de la Balagne, Calvi est la 2ème ville de Corse la plus touristique derrière Porto-Vecchio.

La région de Calvi est bordée d’un côté par de magnifiques plages et criques et de l’autre par des chaînes montagneuses faisant partie des plus hautes de l’île dont le point culminant est le Monte Cinto ( plus haut sommet de Corse avec ses 2710 mètres ).

 

La ville peut être scindée en 2 parties :
-la Haute Ville avec sa citadelle et
-la Basse ville avec son port de commerce et son port de plaisance.

Calvi et sa région vous offriront des panoramas exceptionnels avec un climat doux tout au long de l’année.

Calvi est également appelée cité de Christophe Colomb où vous pourrez visiter sa « maison natale ».

 

Quelques chiffres sur Calvi


Population de Calvi : 5409 habitants (INSEE 2009)
Superficie de Calvi : 31km²
Trafic de passagers dans le port : 179 000 ( 2010 )

Transport à Calvi


Calvi est assez bien desservie par les transports et dispose :
- D’un port de commerce et d’un port plaisance nommé Xavier Colonna, ancien Maire de Calvi.

Il est le plus important de l’île, disposant de 450 postes et 145 places d’escale. Il est notamment desservi par les compagnies SNCM et Corsica Ferries avec des traversées régulières mais peu nombreuses l’hiver.

- D’un aéroport : Calvi Sainte Catherine dont les lignes régulières sont assurées par la compagnie CCM Airlines depuis les aéroports de Paris, Nice et Marseille.

- D’une gare ferroviaire dirigée par la SNCF desservant les villes de Bastia et D’Ajaccio ( seule ligne ferroviaire existant sur l’île ).

Histoire de Calvi


Des fouilles archéologiques démontrent une présence humaine dès l’époque Néolithique.
D’après l’écrivain Xavier Poli, la Corse a été occupée par le Nord ( certainement par Calvi ) par les Ligures ayant conquis la région Calvaise. On compte 4 populations ayant constitué la Corse : Les hommes du néolithique et plus particulièrement l’époque où se créent les monuments mégalithiques, les Lybiens, les Ligures et les Colons.

Sous l’Empire Romain, Calvi est un abri pour le commerce maritime de marchandises.

Au IIème siècle, le port de Calvi est d’ailleurs désigné comme le port de plus célèbre de Corse par Alexandrin Plotémée.
La Haute Ville de Calvi voit sa construction au XIIème siècle après une guerre entre seigneurs.
En 1278, Calvi s’unit à Gênes, une alliance renforcée grâce à leur victoire sur les Pisans en 1284.
La République de Gênes est donc adulée par les Seigneurs Corses jusqu’en 1297 quand le Roi Boniface VIII accorde la gouvernance de l’île au Roi d’Aragon.

En 1453, Calvi est ensuite dirigée par l’Office Saint Georges ( institution financière de l’ancienne République de Gênes ) qui érige la ville des murailles de la citadelle afin de parer à toute attaque pisane.

Après le décès du dernier seigneur souverain Rinuccio Della Rocca au XVIème siècle, toute l’île est soumise au pouvoir de Gênes jusqu’au XVIIème siècle.

Débute alors en 1729 la Grande Révolte des Corses contre l’Empire Génois qui durera jusqu’en 1769. La ville est assiégée en 1731 par des troupes corses guidées par Paganelli.

Elle repasse sous l’emprise des génois avec les villes de Calenzana, Lumio et Algajola en 1737 alors que le reste de la Balagne est laissé au nationaux.

Calvi restera en tout 500 ans sous l’influence génoise.

D’un point de vue plus récent, pendant la guerre 1939-1345, Calvi sera un haut lieu de la résistance corse face aux fascistes.

Patrimoine culturel de Calvi


-La Citadelle de Calvi
-Fortifications de la citadelle ( XVIII )
-Maison natale de Christophe Colomb
-Oratoire Saint Antoine ( XVI )
-Eglise Notre Dame de la Serra
-Eglise Sainte Marie Majeure
-Cathédrale Saint Jean-Baptiste ( XV )
-Phare de Revellata ( XIX )
-Tour de Sel ( 1897 )
–Tour de guet où était entreposé le sel
-Palais des Gouverneurs ( XVI ) occupé durant le XVIème et XVIIème siècle par les génois.