Propriano Valinco
Statue megalitique de Filitosa corse du sud
Propriano Valinco
golfe du valinco corse du sud
Propriano Valinco
plage de campomoro valinco corse du sud
Propriano Valinco
village de sartene corse du sud
Propriano Valinco
ville de propriano valinco corse du sud
Propriano Valinco
plage du valinco corse du sud

Sartene

Sartene sur la côte de la Corse en Corse du Sud

 
 
Située sur la côte Ouest de l’île à proximité Propriano ( 14km ), Sartène est une ville de montagne.
Sa superficie en fait la plus grande commune de Corse et la onzième au niveau national.
 
Sartène et sa région vous éblouira avec ses lacs, ses montagnes, ses rivières, ses sites archéologiques, mais également avec ses 33km de côtes.
 
Sartène se dévoile en tant que village perché sur la montagne ( le Monte Rosso ).

Elle est d’après Prosper Mérimée, la plus Corse des villes Corses.
 

Quelques chiffres sur Sartène


Population de Sartène : 3410 habitants (INSEE 2008)
 

Transport pour Sartène


Par bateau, le port le plus proche est celui de Propriano ( 14km ).
Par avion, la ville est accessible depuis l’aéroport Figari ( 40min de route ) et depuis l’aéroport d’Ajaccio ( 1h30 de route ).
 

Histoire de Sartène


De très nombreux sites archéologiques démontrent une activité humaine datant de l’époque préhistorique dans la région sartenaise.

Vous pourrez notamment y croiser des menhirs ainsi que des dolmens.
 
Même si de premier abord Sartène semble être une vieille ville, la réalité en est tout autre.

En effet, la ville fut fondée en 1507 par les génois après qu’ils aient vaincu Rinuccio Della Rocca.

Elle fut construite sur d’énormes blocs rocheux, très difficile d’accès afin d’éviter les invasions.

Le quartier de Pitraghju ( XVI )
 
La place de la Libération ( ancienne place de la Porta ancienne entrée de la ville sous une loggia )
 
Les remparts de la ville furent eux édifiés entre 1550 et 1552.
 
Malgré la construction des tours génoises autour de l’île permettant d’alerter la population en cas d’invasion, ainsi que des fortifications supplémentaires, l’insécurité continua à régner sur la Corse dont Sartène qui fut assiégée par le roi d’Alger Hassan Veneziano en 1583. Celui-ci enleva 400 sartenais pour en faire des esclaves qui furent vite remplacés par les habitants des campagnes environnantes.

La ville fut ensuite de nouveau conquise par Giafferi en 1732.
 
En effet, son arrière-pays fertile attire la convoitise pour la production agricole et la ville est très facile d’accès.

Mais la ville devient vite un repère pour les pirates des mers. On décide donc d’y édifier un fort. On assiste ici à la construction de la citadelle dès 1539.

Outre les invasions extérieures, la ville fut en perpétuel conflit : 
Bagarres entre les paysans des montagnes environnantes et les riches propriétaires terriens.
 
Conflits entre les quartiers ( celui de Borgu avec les taravais d’origine contre le quartier de Sant’Anna, sartenais de souche )….

La première partie du XIXème siècle a donc connu une période très sanglante dans le sartenais.
 

Patrimoine culturel de Sartène


Le quartier de Pitraghju ( XVI )
La place de la Libération ( ancienne place de la Porta ancienne entrée de la ville sous une loggia )
L’Eglise sainte Marie avec son clocher à 3 étages ( XVIII )
Le musée, ancienne prison de la ville ( XIX )
 

Spécificités de la ville de Sartène


La ville de Sartène reste une cité très chrétienne. 
On y célèbre chaque vendredi saint le « catenaccia » où un pénitent, anonyme, chaînes au pied, portant une lourde croix réalise un parcours de 1.8km, en mémoire de la montée du Christ vers le Golgotha.
 
Chaque année, vous pourrez également assister au carnaval de Sartène fin Avril, début Mai avec défilé de chars, de danseurs… un moment très festif dans la ville !